Comment soigner un pêcher ?

Soigner un pêcher

Le pêcher est un arbre fruitier sensible. Il arrive fréquemment qu’il attrape ce qu’on appelle communément la cloque du pêcher. Cette maladie peut entraîner la perte totale de la récolte et la mort de l’arbre. Aujourd’hui, nous allons vous donner quelques conseils pour soigner un pêcher malade et surtout prévenir la maladie !

Soigner un pêcher : qu’est-ce que la cloque ?


La maladie

La cloque du pêcher est provoquée par un champignon. Ce dernier passe l’hiver dans les bourgeons et se développe par temps humide. Cependant, ce n’est qu’au courant du printemps, voire début de l’été, que l’on peut en apercevoir les premiers symptômes. Ce champignon est souvent la cause d’une production ralentie, voire inexistante, de pêches ! Il peut également entraîner la mort de l’arbre au bout de quelques années d’attaques. D’autres fruitiers peuvent être touchés comme l’abricotier ou l’amandier. Soigner un pêcher passe tout d’abord par le repérage des différentes caractéristiques de la cloque.

Les symptômes

Le champignon, une fois développé, va attaquer les branches et les feuilles de l’arbre. C’est pour cela que l’on verra apparaître des boursouflures au printemps. D’abord de couleur verte, elles tendent ensuite vers le jaune, puis l’orange et enfin le rouge avant de tomber. Il est possible également de découvrir une déformation des rameaux et de certaines branches.

Comment soigner un pêcher de la cloque ?

À quelle période ?

Comme nous le disions plus tôt, le champignon s’infiltre dans les bourgeons et les rameaux pendant l’hiver. Il commence à se développer si le temps est humide et que la température atteint les 10°C. Vous pourrez soigner un pêcher vers la fin de l’hiver et le début du printemps. Le traitement préventif, lui, est à administrer dès l’automne, à la tombée des feuilles. C’est d’ailleurs celui-ci qui sera le plus efficace : si le champignon n’apparaît pas, le pêcher est sauf. À partir du moment où le champignon est installé, il est trop tard pour en contrer ses effets.

Par quel moyen ?

La bouillie bordelaise est le meilleur traitement pour lutter contre le champignon. Elle est à appliquer la première fois en automne. Puis, vous pouvez l’appliquer une seconde fois dès le mois de février. La troisième pulvérisation se fait quand les bourgeons commencent à éclore. Cela protégera les prochaines récoltes si l’arbre n’a pas été infecté. Néanmoins, la bouillie ne fait pas tout. Soigner votre pêcher passe par son entretien régulier. Effectuez une petite taille de fructification chaque hiver et ajoutez de l’engrais au printemps. Cela améliorera son processus de développement. Petit plus : vous pouvez pailler le pied de votre arbre. Cela protégera ses racines des gelées tardives et de la chaleur.