L’hivernage des plantes frileuses

L’hivernage des plantes frileuses - Terra Fertilis

En ce début d’année hivernal, nous vous parlerons de l’hivernage des plantes frileuses ! En effet, en saison froide, les plantes peu rustiques de votre jardin ou de votre balcon nécessitent une attention particulière. C’est ce que nous vous expliquons dans ces quelques lignes…

L’hivernage des plantes : qu’est-ce que c’est ?

Qu’entend-on par hivernage ?

L’hivernage consiste à protéger et isoler du froid les plantes qui ne sont pas adaptées à la rigueur de l’hiver. En effet, celles-ci pourraient souffrir de la chute des températures et d’un excès d’humidité. Il existe plusieurs moyens l’hivernage des plantes. Les rentrer dans une pièce non chauffée si elles sont en pots par exemple. Vous pouvez aussi déterrer et mettre à l’abri les bulbes, ou en les protéger directement au jardin avec un paillage, un voile d’hivernage, etc.

Quelles sont les plantes frileuses ?

Il est préférable de protéger du froid, du vent et des gelées toutes les plantes non rustiques. Et ce, qu’elles soient en pot ou installées en pleine terre. Bien sûr, la tolérance des plantes aux baisses de température dépend de la région dans laquelle vous vous trouvez. On distingue plusieurs catégories de plantes non rustiques. Les moins tolérantes au froid sont les plantes tropicales comme les hibiscus ou les orchidées et les cactus. Les plantes méditerranéennes et d’orangerie tolèrent un peu mieux le froid et devront être protégées ou rentrées à la première gelée. C’est, par exemple, le cas pour le laurier rose, le bananier, le bougainvillier ou les agrumes. Les plantes gélives – sensibles au gel – comme les géraniums, les fuchsias, les tomates… doivent également bénéficier d’une protection hivernale. En effet, les conditions météorologiques ne seront pas les mêmes selon si vous êtes dans le Sud ou dans le Nord.

Nos conseils pour réussir l’hivernage des plantes/h2>

Les plantes à rentrer

Dès que les températures rafraichissent, commencez à rentrer les potées et jardinières de plantes frileuses. Aussi, placez-les dans une pièce fraîche (aux environs de 10°C), aérée et lumineuse. Une véranda non chauffée, une serre, un abri de jardin bien isolé ou un garage avec des fenêtres peuvent convenir. L’hivernage des plantes ne se fait uniquement qu’avec des plantes saines. Effectivement, vos plantes ne devront pas avoir été malades ou infestées d’insectes avant l’hiver. Dans tous les cas, veillez à ce que vos plantes ne soient pas trop serrées entre elles. Ceci limitera l’apparition et la propagation de maladies éventuelles. Enfin, limitez l’arrosage à une fois par mois jusqu’en Février.

Les plantes à pailler

Au jardin, certaines vivaces semi-rustiques ou un certain nombre de plantes tropicales acclimatées au climat tempéré ont besoin d’être protégées. C’est le cas des arums, des sauges, des gunnères, etc. Le paillage est un bon isolant thermique pour les racines. En effet, constituez un matelas de paille, feuilles sèches, fougères ou morceaux de bois sur l’ensemble de la surface. Et ce, sur une épaisseur de 5 à 10 cm.

Les plantes à couvrir

Au jardin, certaines vivaces semi-rustiques ou un certain nombre de plantes tropicales acclimatées au climat tempéré ont besoin d’être protégées. C’est le cas des arums, des sauges, des Si vous n’avez pas de local ou pas suffisamment de place pour rentrer toutes vos plantes en pots, il existe une astuce ! De fait, sachez que certaines plantes peuvent résister à quelques degrés en-dessous de zéro. Dans ce cas, placez-les dans un coin abrité du jardin ou du balcon. Entourez les pots de papier journal ou de papier bulles afin d’isoler les racines du froid. Pour finir, couvrez-les feuillages avec des voiles ou des housses d’hivernage. De même, n’hésitez pas couvrir vos arbres fragiles et arbustes à feuillage persistant d’une ou plusieurs épaisseurs de voile d’hivernage. Cela leur permettra de faire face aux gelées. Cette précaution concerne l’hivernage des plantes de types oranger du Mexique, camélia ou daphné odora.