Cultiver un jardin en permaculture

Cultiver un jardin en permaculture

La permaculture comprend un ensemble de méthodes qui permettent de concevoir un système agricole en s’inspirant de l’écologie naturelle. Un jardin cultivé en permaculture est une forme d’agriculture durable, économe en énergie et respectueuse des êtres vivants. Son but est de recréer un véritable écosystème afin de bénéficier des atouts de la biodiversité, tout en protégeant la nature et l’ensemble de ses habitants.. Ça vous intéresse ? Nous vous expliquons comment ça marche !

Pourquoi faire un jardin en permaculture ?

Produire nos propres aliments

Un jardin en permaculture, dans un premier temps, vous fournit en fruits, légumes et autres plantes! Potager, verger, plantes médicinales ou herbes aromatiques, c’est vous qui décidez comment vous souhaitez aménager votre jardin. Pour démarrer, il est utile d’observer votre terrain afin de repérer les emplacements stratégiques pour vos futures plantations. Un des principes de la permaculture est de valoriser les interactions bénéfiques qui existent entre les êtres vivants : en utilisant par exemple des plantes compagnes pour réduire la pression des ravageurs, un abri à insectes, l’ombre d’un verger pour faire pousser une culture sensible au soleil… L’objectif est de mettre en place un jardin où chaque élément (forêt comestible, mare aménagée, potager…) remplit plusieurs fonctions et bénéficie aux autres.

Protéger l’environnement

Cultiver un jardin en permaculture permet également de réduire fortement son impact environnemental. En effet, en favorisant la mixité des espèces et la création de microclimats, vous contribuez à l’installation d’une vraie biodiversité sur votre propre terrain. Pour préserver et favoriser l’activité biologique de vos sols, utilisez exclusivement des produits d’origine naturelle : le biostimulant Trilis®, composé de charbon végétal et de champignons mycorhiziens, est par exemple une excellente aide pour obtenir un sol riche en vie et fertile sur le long terme. Le tout en contribuant à la séquestration de carbone dans les sols.

Pensez-y pour votre jardin, et pour notre planète !

Faire un jardin en permaculture : quelques base

Garder un sol couvert

Pour créer un jardin en permaculture, il existe quelques règles de base. La première est de ne jamais laisser votre sol nu. En effet, un sol nu est beaucoup plus sujet à l’érosion, au lessivage, à la compaction et à la disparition de la vie en surface. La mise en place d’un paillage, ou « mulch », sur votre sol permet d’éviter ces écueils. Ce mulch peut être vivant (espèces couvre-sol), végétal (paille, herbes sèches, écorces, bois broyé, etc.) ou minéral (pierres, ardoise, etc.).

Associer les plantes

Les associations positives de plantes représentent une technique essentielle pour faire un jardin en permaculture. Par exemple, certaines plantes aromatiques plantées au milieu des légumes peuvent faire fuir certains insectes nuisibles. Certaines plantes grimpantes peuvent être utilisées pour faire de l’ombre, d’autres pour servir de tuteurs, etc. Imiter la nature et reproduire les associations qui s’y trouvent, c’est la clé pour une permaculture réussie !

Un jardin en permaculture réussi, c’est un jardin auto-suffisant, qui s’entretient lui-même sans l’aide de produits chimiques. S’intéresser aux principes de la permaculture permet surtout une meilleure compréhension de la nature, de son fonctionnement et de ses particularités ! Petit point à noter pour finir : la taille du jardin importe peu, il est tout à fait possible d’installer un petit jardin en permaculture sur un balcon !